Didier Drogba-FIF : A quand la fin de la saga ?

 


Les doubles parrainages de l’Africa Sport, club de football ivoirien, et de l’Amafci entendez par là l’amicale des arbitres de Côte d’Ivoire, ont été les causes du rejet de cette Candidature de « l’enfant du pays ».


S’ensuit des débats houleux sur les réseaux sociaux, le retrait volontaire du président de la commission électorale indépendante qui contestait ces résultats, des divisions fratricides au sein de la grande famille du football ivoirien. Des fans de l’ancien footballeur qui criaient au scandale, à la forfaiture et l’ingérence des dirigeants actuels de la fédération ivoirienne de football.

L’ingérence de la FIFA et le dénouement du processus électoral

 

Dans son courrier adressé à la fédération ivoirienne de football le 27 Août 2020, la secrétaire générale de la FIFA stipule. « Nous avons appris de diverses sources que la commission électorale et/ou son président élu à l’AG de Yamoussoukro, en particulier n’ont pas où conclure leurs travaux lors de la dernière assemblée conformément à la mission qui leur avait été confiée. D’aucuns disent que cette commission a été empêchée d’exercer ses activités en toute quiétude et de façon indépendante à cause d’interférences de tiers…Dans l’attente de ces documents et informations, nous vous invitons à suspendre toute action relative au processus jusqu’à nouvel ordre ».

Ce courrier a donc stoppé net le déroulement de l’élection de la présidence de la fédération ivoirienne de football.


La FIFA, après avoir reçu tous les documents relatifs au processus d’élection, a auditionné les différents acteurs mêlés de près à cette élection.

Les résultats de ces audits viendront enfin libérer les acteurs du football ivoirien qui sont depuis plusieurs mois en attente de la reprise du championnat.

Guy. G