TUNISIE : DES MANIFESTANTS RÉCLAMENT LA CRIMINALISATION DE LA NORMALISATION AVEC ISRAËL

Ils étaient des centaines de personnes à battre le pavé dans les rues de la capitale Tunis, répondant à l’appel de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT). Dans les rangs des manifestants, se sont également retrouvés des militants des partis politiques de gauche et du mouvement  islamiste Ennahdha.

«Résistance, résistance, pas de réconciliation ni de compromis», «La Palestine n’est pas à vendre», «Non à la judaïsation de Jérusalem», «Pour une loi criminalisant la normalisation», tels sont, entre autres, des slogans scandés par les manifestants.

En revanche la revendication principale de l’UGTT est «la promulgation d’une loi criminalisant la normalisation» avec l’Etat sioniste, estimant que «la normalisation est une trahison» envers le peuple palestinien.

«Tous les travailleurs tunisiens sont alignés derrière la position ferme de l’UGTT, se rapportant à la cause de la Palestine», s’est félicité le secrétaire général adjoint de la centrale syndicale, Samir Cheffi qui considère que «la ratification d’une loi criminalisant la normalisation en Tunisie est une revendication indiscutable».

De son côté, le SG de l’UGTT, Noureddine Taboubi, a lui aussi invité les Tunisiens à «boycotter les produits américains et européens» en raison de l’appui apporté par les Etats-Unis et les pays européens à Israël.

L’armée israélienne et le Hamas s’affrontent depuis le 10 mai passé et le bilan humain ne fait que s’alourdir. L’armée israélienne poursuit ses raids terrestres et aériens contre la bande de Gaza pendant que des roquettes sont tirées depuis cette enclave palestinienne vers Israël. L’on déplore actuellement plus de 200 Palestiniens tués, dont plus de 60 enfants, contre 12 morts côté israélien.

source : http://www.agenceafrique.com